Non, le textile en "bambou" n'est pas durable et écologique.

De nombreuses personnes viennent à l'atelier à la recherche de tissu en "bambou" : l'occasion pour moi de rédiger un article concernant cette fibre textile et expliquer pourquoi il s'agit d'une fausse bonne idée.

En résumé : La culture du bambou peut être écologique, mais sa transformation en fibre textile ne l'est pas du tout !

___

La culture du bambou peut être écologique et nécessite, il est vrai, peu de produits phytosanitaires et peu d'eau, contrairement au coton. Par ailleurs, ses racines profondes empêchent l’érosion du sol et la plante pousse très vite.

Cependant, la manière de transformer la fibre de bambou, dure, rêche et résistante, en une fibre textile douce et souple est tout sauf écologique. La plupart des textiles en "fibre de bambou" sont en réalité fabriqués à partir de viscose de bambou (ou cellulose régénérée de bambou), matière artificielle obtenue via un processus de transformation chimique lourd.

Le bambou a l'état "brut" n'est pas réellement utilisé dans le processus de fabrication, car il est mélangé et régénéré dans un procédé "viscose". La fibre textile de bambou n'est dès lors pas une fibre textile naturelle ou biologique (telle le coton, le lin, le chanvre) mais une fibre textile artificielle, même si la culture du bambou est certifiée biologique au départ.

Le procédé de fabrication est, plus précisément et en résumé, constitué des étapes suivantes : 

- Extraction de la cellulose du bambou;
- Dissolution dans de la soude caustique afin de faire gonfler la cellulose et écarter les fibres ;
- Ajout de disulfure de carbone pour rendre la cellulose soluble;
- Dissolution de la cellulose dans de l'hydroxyde de sodium afin d'obtenir un liquide visqueux (viscose!);
- Filtration de la viscose et bain d'acide sulfurique afin d'en former des fils continus.

    C'est l'utilisation de disulfure de carbone, produit hautement toxique et perturbateur endocrinien, qui est particulièrement discutable. Le produit n'est pas réutilisable ou recyclable, cause une pollution de l'air et de l'eau importante et compromet la santé des travailleurs de la chaîne de production.

    Par ailleurs, la plupart des fibres de bambous utilisées (dans l’industrie textile notamment) est issue de déforestation illégale.

    En conclusion, la culture biologique de bambou existe mais sa transformation en fibre textile nécessite de nombreux intrants chimiques et ne peut, dès lors, être certifiée GOTS. C'est pourquoi, vous ne trouverez pas de textile en bambou chez Atelier-53. 

    Quelles sont les alternatives?

    Il existe de nombreuses alternatives au textile de bambou :

    - de l'éponge absorbante en coton bio certifié GOTS,

    - du micro-éponge ultra absorbant et doux en coton bio certifié GOTS,

    - de la flanelle de coton certifié GOTS très douce et fine,

    - du polaire de coton certifié GOTS, très doux et épais.

    ___

    Sources :
    Viscose de bambou: l’arnaque écologique  : https://fortuitudes.wordpress.com/2012/11/19/viscose-de-bambou-larnaque-ecologique/
    Est-il possible d'utiliser du bambou dans les textiles certifiés GOTS? :https://www.global-standard.org/fr/information-centre/faqs.html#est-il-possible-d-utiliser-du-bambou-dans-les-textiles-certifies-gots
    Fibre de bambou : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fibre_de_bambou

    Article précédent Article suivant